Endométriose

Comme en moyenne une femme sur 10, je suis atteinte d’endométriose avec un long parcours d’errance médicale et un diagnostic posé sept ans plus tard.

Il m’a fallu un long cheminement personnel pour comprendre la maladie, l’apprivoiser, l’accepter et au final, en faire une alliée!

Evidemment, ce chemin ne s’est pas fait seule. J’ai eu la chance d’être d’une part bien entourée et d’autre part, de pouvoir intégrer un programme de prise en charge plurimodale de l’endométriose (Endomaîtrise, Clinique du Val d’Ouest à Ecully). J’ai pu être accompagnée par plusieurs praticiennes (naturopathe, art-thérapeute et fasciathérapeute) qui m’ont aidée à mieux réguler mes douleurs et mes émotions, et à retrouver une réelle qualité de vie.

C’est donc tout naturellement, que j’ai souhaité accompagner des femmes souffrant d’endométriose à travers ma pratique naturopathique.


Découvrez mon témoignage sur l’endométriose à 1:50 !

Mon approche de l’endométriose

Chaque femme vit son endométriose différemment, et il est à ce titre nécessaire de  proposer un accompagnement personnalisé.
Bienvenue à toutes les Endogirls!

Gestion des émotions

La charge émotionnelle liée à l’endométriose peut-être conséquente. Il en résulte des émotions exacerbées (colère, peurs, frustration, impatience, culpabilité…) qui impactent considérablement le moral.

L’intensité de ces émotions est souvent mal vécue par soi-même mais aussi par l’entourage, et génère beaucoup de souffrance.
Un soutien devient alors nécessaire pour redonner leur juste place aux émotions et retrouver plus de sérénité. En régulant davantage les émotions, et en leur permettant d’être extériorisées, il en résulte un regain d’énergie bénéfique.

Chaque ressource en soi est utile pour accompagner l’endométriose et pour retrouver un équilibre émotionnel!

Gestion de la douleur

Un des symptômes récurrents de l’endométriose est bien la douleur. Celle-ci peut se traduire par des crampes, des tensions, des pics aigüs et des douleurs pendant les rapports sexuels. Lorsque les douleurs se manifestent sous forme de crise, il devient alors très difficile d’avoir une qualité de vie satisfaisante. Les conséquences impactent plusieurs sphères: intime, sociale, familiale et professionnelle.
La gestion des douleurs est une priorité pour permettre à chacune de s’épanouir malgré leur endométriose; car oui, les deux ne sont pas incompatibles! L’approche de la gestion des douleurs se fera au cas par cas, selon les ressentis et vécus personnels. Le soutien par les plantes peut faire partie des méthodes utilisées, tout comme la relaxation, la respiration et bien d’autres encore. La douleur doit être prise au sérieux et ne doit pas devenir une fatalité !

Soutien à la fertilité

Bien que non systématiquement associés à l’endométriose, les problèmes de fertilité peuvent faire partie de ses conséquences. Il en résulte une grande détresse et un nouveau parcours médical compliqué. La naturopathie peut soutenir la fertilité par la globalité de son approche basée sur trois piliers: la gestion des émotions, l’alimentation et l’hygiène de vie. En procédant à un rééquilibrage des habitudes de vie, l’organisme sera soutenu et le terrain plus propice à être fecond. Le recours aux plantes (non systématique) peut renforcer le terrain et optimiser la fertilité.

Cependant, pour des résultats efficients, il est nécessaire de procéder à ces rééquilibrages suffisamment en amont d’une FIV ou d’une PMA (entre 3 à 6 mois idéalement).

Alimentation anti-inflammatoire

L’alimentation joue un rôle primordial dans la gestion de l’endométriose. Lorsqu’elle est adaptée, elle permet de diminuer l’inflammation de l’organisme et de lui apporter les vitamines, minéraux et oligo-éléments nécessaires. L’endométriose génère beaucoup de stress oxydatif au niveau cellulaire, ce qui met l’organisme en souffrance et provoque même parfois des carences.  Changer ses habitudes alimentaires n’est pour autant pastoujours une chose simple; des conseils sur mesure seront prodigués, à hauteur des possibilités et des rythmes de chacune, dans le respect et la bienveillance. Chaque petit pas compte et chaque petit changement sera bénéfique !

Activité physique adaptée

L’activité physique est indispensable pour une meilleure gestion de l’endométriose, à condition qu’elle soit adaptée. Elle permet à l’organisme de sécréter des neurotransmetteurs nécessaires au bien-être et au relâchement. Les endomorphines sont particulièrement bénéfiques dans la mesure où elles vont agir sur la douleur en la diminuant…on aurait donc tord de s’en priver ! Mais il est parfois difficile de se motiver, de dépasser ses douleurs et de savoir quel sport pratiquer. Les conseils prodigués dans ce sens seront personnalisés et adaptés. Et pour répondre encore mieux aux besoins de chacune, un partenariat avec Sporactio (Activité Physique Adaptée) pourra être envisagé !

Soins du corps

Le corps est souvent objet de tension et de conflit quand on souffre d’endométriose. Pour autant, il a besoin de soins pour pouvoir mieux évacuer les toxines et se libérer des tensions musculaires. En aidant la lymphe à mieux circuler, en venant soutenir les organes en souffrance et en apportant une détente profonde, l’organisme sera plus à même d’assurer ses fonctions d’élimination et de détoxification. Un massage ayurvédique aux propriétés drainantes, tonifiantes et relaxantes pourra en ce sens soutenir l’organisme face au stress oxydatif généré par l’endométriose. La réflexologie plantaire pourra quant à elle soutenir les organes impactés (ovaires, utérus, système digestif, système nerveux…).

FAQ – Endométriose

Endométriose et ventre gonflé, que faire ?

L’endométriose est une maladie inflammatoire qui peut affecter la sphère digestive et se traduire par des ballonnements au niveau du bas-ventre. La naturopathie peut venir en soutien par une alimentation adaptée, ainsi que des techniques de gestion du stress.

Quels aliments éviter quand on a de l'endométriose?

Il faudra en priorité veiller à éviter tous les aliments dits pro-inflammatoires: le gluten, les produits laitiers et les sucres, mais aussi la viande rouge. La naturopathie permet d’accompagner les réglages alimentaires nécessaires en s’adaptant au rythme et aux besoins de chaque femme, de manière personnnalisée.

Quels sont les traitements naturels pour l'endométriose?

De nombreuses méthodes naturelles peuvent être utilisées pour soulager l’endométriose: les plantes, l’alimentation anti-inflammatoire, la gestion du stress et des émotions, les techniques manuelles…la naturopathie est en ce sens tout à fait appropriée. Ceci ne remplace pas un traitement médical mais peut être tout à fait complémentaire.

Les plantes peuvent-elles soulager l'endométriose ?

L’utilisation des plantes peut être bénéfique pour soulager certains symptômes. L’avis d’un professionnel reste toutefois nécessaire pour éviter toute interaction médicamenteuse; certaines sont également contre-indiquées en cas d’antécédents de cancers hormonaux dépendants, ou de problèmes hépatiques.